Le Programme - Andre Chapaveire

Accueil » Le Programme

Le Programme

EMPLOI

La brutalité qui caractérise l’annonce de choix de délocalisation ou de fermeture est intolérable. Elle fait fi de la vie des salariés et de leur famille. Elle ignore l’impact provoqué sur l’économie locale. Elle démontre son mépris vis à vis des collectivités. Lejaby fut, à cet égard, un symbole de résistance qui mit en exergue la nécessité de trouver une alternative. Démonstration est faite de l’absurdité d’un système de recherche du profit à tout prix, de l’impasse vers laquelle mène l’absence de dialogue au sein de l’entreprise, de la nécessité aussi de faire des élus locaux les acteurs de ce dialogue.

 

Ma priorité sera la lutte contre le chômage

 

SERVICES PUBLICS

Que dire de la brutalité avec laquelle le gouvernement FillonSarkozy a détruit ces cinq dernières années une grande part des services publics, particulièrement dans nos départements ruraux. Cette brutalité s’est abattue sur l’éducation nationale, avec la fermeture de classes voire d’écoles et de lycées comme à Sainte Florine, ainsi que sur le Tribunal d’Instance de Brioude. Elle s’est abattue également sur les hôpitaux publics dont les moyens en personnels n’ont cessé de décroître, comme si l’on voulait la fermeture de tous ces établissements de santé de proximité. Elle s’est abattue sur les lignes ferroviaires comme le Cévenol Clermont - Nîmes - Marseille et le Clermont - Béziers que l’on veut condamner contre l’avis des usagers et des élus. Voilà où mène une telle absence de dialogue : à l’incompréhension puis au désarroi des élus locaux comme des populations.

 

Je m’engage au maintien du service Chirurgie de l’hôpital de Brioude

 

COLLECTIVITES LOCALES

Pour éviter les situations d’incompréhension dans laquelle se trouve la politique de mutualisation, de rapprochement et de regroupement des intercommunalités, il faut ouvrir le dialogue et convaincre plutôt que de brutaliser. Sur ce sujet, pour André Chapaveire, une position :

OUI AUX REGROUPEMENTS INTERCOMMUNAUX CHOISIS NON AUX FUSIONS IMPOSEES.

Réussir l’engagement N°54 de François Hollande « J’engagerai une nouvelle étape de la décentralisation en associant les élus locaux »

 

ENVIRONNEMENT

On ne peut imposer aux populations les graves nuisances qu’occasionnent les Centres d’Enfouissement d’Ordures Ménagères. Le combat est légitime lorsqu’il s’agit de préserver son environnement, sa qualité de vie et sa santé. C’est un combat qu’André Chapaveire soutient depuis l’origine, aux côtés des opposants aux projets de Sita Suez à Cayres et de Pizzorno à Saint-Beauzire.

Ce combat cessera lorsque ces projets seront fermement et définitivement abandonnés.

 

ROUTES

Comment tolérer qu’aucun investissement, hormis l’entretien commun n’ait été consacré à la RN102 pendant les dix dernières années. S’agit-il d’un arbitrage délibéré contre la Haute-Loire ? Là-aussi, sur un sujet pourtant crucial, pas de dialogue, pas d’information.. Les élus locaux et les populations méritent mieux. Il en va de leur sécurité sur un axe routier majeur dans leur vie quotidienne et pour la vie économique du département.Contre le Centre d’Enfouissementde CayresContre le Centre d’Enfouissement deSaint-Beauzire.


L’engagement d’André Chapaveire est de faire de cette mandature, celle de la réalisation de l’axe routier le Puy-Brioude à 2x2 voies à l’identique de celui du Puy-Saint Etienne.

http://www.andre-chapaveire.com/mon-programme-000526.html



Loading