Que comptez-vous faire pour redynamiser l'offre voyageurs en matière de transport ferroviaire sur les lignes "classiques" (hors réseau TGV) ? - Andre Chapaveire

Accueil » Que comptez-vous faire pour redynamiser l'offre voyageurs en matière de transport ferroviaire sur les lignes "classiques" (hors réseau TGV) ?

Que comptez-vous faire pour redynamiser l'offre voyageurs en matière de transport ferroviaire sur les lignes "classiques" (hors réseau TGV) ?

Question d'Emmanuel (Fontainebleau-77 et Alleyras-43) 

Monsieur le Conseiller régional,

Vous avez montré votre attachement profond à la liaison ferroviaire Clermont-Ferrand / Nîmes / Marseille, d'intérêt national, en participant à la manifestation organisée le 30 mars dernier dans le train "Le Cévenol" par de nombreux élus, de toutes tendances, réunis pour l'occasion dans l'intérêt général de 3 régions et 5 départements.
En effet, la SNCF malmène l'exploitation de la Ligne des Cévennes depuis une dizaine d'années (composition des trains squelettique, retards permanents ou suppressions des circulations sans sommation, remplacement fréquent et inopinément par des autocars, coupures de ligne, etc...), la fermeture insidieusement programmée de sa section centrale ayant été évitée de justesse en 2009 grâce à la mobilisation de tous : élus, usagers, cheminots, médias !
Trois questions :
* Que comptez-vous faire pour "obliger" la SNCF à promouvoir commercialement (notamment sur son site Internet) les axes ferroviaires alternatifs au "tout TGV", transversaux et tangentiels donc, dont l'état dégradé est inacceptable, malgré les travaux en cours... Malgré ses sempiternelles promesses, la Direction générale de la SNCF a tout fait pour empêcher de fait, par de multiples astuces techniques, une niche de clientèle "éclairée" et "informée" voulant payer moins cher même en allant moins vite, d'avoir accès aux informations concernant les horaires et à l'achat de billets par ces itinéraires ! De surcroît elle ne propose jamais de tarifs promotionnels sur ce type de relation pour inciter à décharger les grands axes déjà saturés !
* Que comptez-vous faire sur le plan touristique pour enfin développer des "produits" de grande envergure pouvant attirer une clientèle étrangère aisée, en rapport direct avec l'emprunt de trains réguliers et/ou touristiques par l'itinéraire cévenol ? Par exemple un "train-hôtel" ou comportant des voitures panoramiques (tarif spécial le cas échéant) au départ de Paris, possiblement attelées à des convois du service régulier, pour Marseille ou Barcelone faisant étape à Clermont-Ferrand où les idées de visites dans le Parc Naturel Régional des Volcans d'Auvergne ne manquent pas ! Actuellement la SNCF bloque toute initiative de ce genre sous des prétextes fallacieux de contraintes techniques ou réglementaires qui ne tiennent pas...
* Que comptez-vous faire avec l'équipe de François Hollande concernant l'avenir des TET (Trains d'Equilibre du Territoire) qui circule sur 40 lignes, en clair dans toutes nos provinces ! A supposer que certains d'entre eux soient réellement déficitaires sur l'année complète, la SNCF n'a jamais cherché à mettre en application une de ses fameuses "idées d'avance" pour attirer davantage de clientèle potentielle et ainsi renforcer leur fréquentation, ces trains "classiques" étant pourtant très prisés des usagers, encore faudrait-ils que la population soit informée de l'existence des axes concernés ! Aucun dépliant, aucun document, aucune carte de l'ensemble du réseau ferré de France ne les mentionnent lisiblement dans les gares, c'est scandaleux..! La convention État/SNCF sur les TET, signée pour 3 ans, s'achève fin 2013. En échange de la compensation par les deniers publics d'un déficit "entretenu", elle comporte de nombreuses clauses d'obligations pour la SNCF dont cette entreprise s'affranchit en catimini ! Notamment celles lui imposant de promouvoir ces 40 lignes dont personne, sauf les initiés, n'entend parler depuis 2010... Même les médias ignorent le sigle "TET", ne jurant que par le TER ou le TGV !
------
Enfin il est grand temps de faire le ménage entre RFF et la SNCF, l'ensemble des usagers ayant trop souffert d'un conflit entre "frères-ennemis" qui dans bien des cas sont "cul et chemise" lorsque certains dossiers les dérangent, se renvoyant sans cesse la responsabilité de l'immobilisme et laissant démunis d'un quelconque pouvoir sur eux les élus les plus acharnés à la défense d'un service public de qualité pour le transport ferroviaire !

Face à un monde qui courre à la catastrophe si rien n'est fait pour limiter la dégradation de l'environnement lors de nos déplacements de plus en plus nombreux, il est grand temps de redresser et de développer (par la réouverture de lignes au besoin) le réseau ferroviaire français, qui fait partie du patrimoine et appartient au peuple ! L'exemple que la SNCF donnait au monde entier dans les années 70 est désormais aux oubliettes et la manière dont les dirigeants de cette entreprise se comportent et la gère aujourd'hui, tels des banquiers, fait honte à la plupart des gens alors que le besoin en matière de transports publics est criant !

MERCI de m'avoir lu jusqu'au bout !

Dans l'attente de vos réponses, cordialement,

Emmanuel (Fontainebleau-77 et Alleyras-43) 

 

Bonjour Emmanuel, vous trouverez mes réponses ci-dessous :

1/ TER Clermont Nîmes : Le conseil Régional d'Auvergne est bien l'autorité de gestion des TER en Auvergne, mais c'est la SNCF qui exploite ces mêmes TER sur la ligne Clermont Nîmes. Nous assistons malheureusement à une constante dégradation du service sur cette ligne et il faut bien reconnaitre que sans la volonté affichée par le Conseil Régional pour maintenir cette ligne, il y a longtemps qu'elle serait fermée. Tout est fait pour décourager le voyageur, mais je ne me découragerai pas et me battrai pour maintenir en activité une des plus belles ligne de France. J’ai avec mes collègues de la Région exigé du matériel neuf pour améliorer le confort mais à quoi bon quand on voit des trains circuler à 40km/heure. LA SNCF et RFF (Réseau Ferré de France) conduisent une politique lamentable et oublient en Auvergne leur obligation de service public et d'aménagement du territoire.

 

2/ Le train touristique du Haut Allier : ce sujet est à lier à votre première question : nous avons sur cette ligne un potentiel formidable de trafic de clientèles touristiques. Je crois à notre capacité de créer une vraie "croisière ferroviaire" qui partirait de Vichy vers Nîmes, se prolongerait à Béziers puis reviendrait vers Clermont en traversant les formidables paysages de l'Aubrac. C'est un produit sur lequel travaille, à ma demande, le Comité de tourisme d'Auvergne que je préside et que nous allons tester auprès de Tour Opérateurs étrangers. Si ce produit recueille de l’intérêt, tout est possible, y compris la possibilité de créer une compagnie ad hoc pour cette croisière et pourquoi pas pour cette ligne à l'instar de ce que font nos voisins Suisses depuis fort longtemps avec succès.

 

3/ Trains d'équilibre du territoire : là encore la SNCF manque à tous ses devoirs et l'Auvergne est pénalisée. Il suffit de constater que notre région qui était traversée par beaucoup de trains de nuit (Millau-Paris, Nantes- Lyon, bordeaux Lyon, Aurillac-Paris...) est devenu un désert ferroviaire. La logique du tout TGV est désastreuse pour notre pays et notre région et j'entends bien une fois élu député participer à la redéfinition des actions et missions de la SNCF dans le sens de l'intérêt général.
Notre pays ne peut se targuer d'une société nationale de transport performante si celle ci limite son activité aux seules lignes dites rentables. La France et l'Auvergne ne peuvent se contenter d'une compagnie de transport nationale qui n'aurait pas pour vocation d'irriguer tout son territoire...au risque de s'exposer à une concurrence qui ne produirait pas forcément de bons résultats si on en juge ce qui se passe en Grande Bretagne par exemple.

 

André Chapaveire

Date : 16/04/12 16:59:00
http://www.andre-chapaveire.com/questions-d-emmanuel-fontainebleau-77-et-alleyras-43-000200.html



Loading